Isabelle Reby
Sophrologue Relaxologue, Reflexologue à Tournus
 
12 avenue du 23 janvier, 71700 Tournus
 
 
06 76 03 10 60

Aux confins de la nouvelle LUMINOTHERAPIE, DE LA RELAXATION et DU DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Relaxation ou médiation

La Relaxation : C'est un chemin qui commence par l'apprentissage du lâcher-prise et l'arrêt des pensées ruminantes. Des dizaines d'enregistrements sont proposés sur Psioplanet pour vous permettre d'atteindre facilement cet état. Fonction de différentes thématiques, ils mènent tous à l'état d'équilibre.

Plus précisément, progressivement, à l'aide d'exercices simples de respiration et de concentration : relâchements musculaires, le corps se relâche. Ensuite, c'est au tour de l'esprit d'entrer progressivement dans un état de calme. Les "multi-évocations (plusieurs voix qui vous parlent en même temps) contenues dans nos "audiocaments"., participent activement à ce calme de l'esprit car elles provoquent le largage progressif de notre sentinelle, c'est à dire de l'attention. On se laisse ainsi guider au bord du sommeil, mais toujours conscient, vers un état hautement régénérateur. C'est un état où l'on pourrait penser dormir mais si on vous touche, vous réalisez alors que vous ne dormez pas. La zone neuronale qui gère la vigilance est à ce moment en repos total . On "entend" toujours mais on n'"écoute" plus. Cet état d'écoute, à proprement parlé 'subconsciente" est spécialement restaurateur car c'est un état d'homéostasie. Grâce à ces images apaisantes et aux métaphores contenues dans les histoires racontées à ce moment, le subconscient fiat littéralement son marché et intègre les images dont il a besoin pour trouver une certaine paix intérieure. En général, les exercices de relaxation se pratiquent couché pour permettre à la vigilance de s'atténuer progressivement et d'aller résolument vers ce fameux état frontière, au bord du sommeil. 

La Méditation :

Bien redressé, en haute concentration, les méthodes de méditation sont fort différentes de la relaxation : on apprend, par exemple, à se concentrer sur un point du corps ou sur une sensation et tout en respirant d'une manière adéquate, à veiller à stopper le flux compulsif de pensées parasites. En général, les exercices de méditation se pratiquent redressé pour éviter de s'assoupir et pour garder la vigilance centrée sur la sensation, le ressenti. Progressivement, les pensées diminuent et lorsqu'elles se manifestent encore., il est conseillé de radicalement recentrer l'attention sur le ressenti. On n'écoute plus, on entend. On ne regarde plus, on voit. On n'interprète plus aucune donnée en provenance des sens. On les vit via le cerveau émotionnel qui suit seul reste en activité. C'est le fameux état de "samadhi" qui mena le "Buddha" dans sa recherche de la "vérité" , à l'"illumination", l'Union avec le tout, un état de contemplation dans la non - pensée. La plupart des gens pensent que les "méditants" ne pensent plus alors qu'en réalité ils continuent de penser mais l'activité cérébrale s'est déplacée vers les zones émotionnelles et ne se trouve plus dans le cortex superficiel. Si on mesure les ondes cérébrales des méditants, on y voit naturellement peu d'activité dans le cortex, ce qui est somme toute normal quand on a compris le but de cette discipline et les moyens pour arriver à cet état.

 

Venez tester les lunettes PSIO dans votre cabinet à Tournus.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.